Syndicats

SMEPE

Syndicat Mixte pour l’Étude et la Protection de l’Environnement

Délégué titulaire : Daniel RUFFAT
Déléguée suppléante : Michèle TOUZELET

Ses actions, centrées sur les problématiques environnementales, visent notamment à favoriser l’information et la concertation et à développer la sensibilisation et l’éducation à l’environnement et au développement durable auprès des jeunes générations.

SDEHG

Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute-Garonne

Délégué titulaire : Daniel RUFFAT et Michel BELINGUIER

Le SDEHG est un établissement public de coopération intercommunale composé de 585 communes (toutes les communes de la Haute-Garonne, excepté la ville de Toulouse) et de Toulouse Métropole. Le Syndicat est un des principaux acteurs publics de l’énergie dans le département.
Garant d’un service public de distribution de l’électricité de qualité, le SDEHG est propriétaire du réseau d’électricité et confie son exploitation à Enedis (anciennement ERDF), dans le cadre d’un cahier des charges de concession.
Le Syndicat réalise des travaux de développement et d’entretien des réseaux d’électricité et d’éclairage public.
Le SDEHG s’engage également dans la réalisation d’actions en faveur de la transition énergétique. Réaliser des économies d’énergie sur l’éclairage public, développer un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques, réaliser des diagnostics énergétiques des bâtiments publics sont des exemples d’actions menées par le Syndicat.

SIEMN

Syndicat Intercommunal des Eaux de la Montagne Noire

Délégués titulaires : Daniel RUFFAT et Jacques COUGOT
Délégués suppléants : Michèle TOUZELET et Florian ESCRIEUT

SIEMN31 DEVIENT RÉSEAUX31

Créer un système destiné à améliorer les conditions de la vie dans le Lauragais, trop arrosé en été ; était la volonté commune des départements de l’Aude, de la Haute-Garonne et du Tarn, à l’origine de la création de l’Institution des Eaux de la Montagne Noire (IEMN).
Fondée en 1947, cette structure s’inscrit dans la logique du projet hydraulique pensé et mis en œuvre par le père du Canal du Midi, Pierre Paul Riquet.
Véritable réservoir, le massif de la Montagne Noire bénéficie, en effet, d’une situation privilégiée, caractérisée par un bassin versant riche en précipitations. Le contrôle de ses ressources a permis ainsi, d’assurer une production d’eau potable pour un grand nombre de communes du Lauragais, mais aussi leur irrigation et l’alimentation du Canal du Midi.

Le Syndicat Intercommunal des Eaux de la Montagne Noire de la Haute-Garonne (SIEMN 31) est né en 1956, dans la continuité de ce projet exemplaire, il est, aujourd’hui, le fruit de plus de cinquante ans de travail, au service de l’intérêt général.
79 communes, dont 12 du SICOVAL et 7 de Toulouse Métropole, regroupant plus de 55 000 habitants, sont approvisionnées en eau potable, par le SIEMN 31.
Enjeu important pour les générations futures, de l’eau de la Montagne Noire est exploitée selon une logique de développement durable et solidaire conforme à la mission de service public du Syndicat des Eaux…
Une eau de qualité, en quantité suffisante.

Service commun de restauration du SICOVAL

Délégué titulaire : Daniel RUFFAT
Déléguée suppléante : Michèle TOUZELET

SIVURS DEVIENT SERVICE COMMUN DE RESTAURATION

Le SIVURS (Syndicat Intercommunal à Vocation Unique de Restauration Scolaire) a été créé en 1988 pour assurer la fourniture de repas des cantines scolaires de 19 communes. En 2010, le Syndicat déménage dans une nouvelle cuisine, construite pour répondre aux exigences réglementaires et devient autonome administrativement.
Dans le cadre de la Loi NOTRe « Nouvelle Organisation Territoriale de la République », la dissolution du SIVURS était programmée au 31 décembre 2016. Afin de maintenir la continuité du service public et conformément au souhait des élus, la Préfecture a opté pour un report de la dissolution au 31 août 2017.

Suite à cela, 22 communes adhérentes ont souhaité que le SICOVAL puisse créer un Service Commun de Restauration afin de pérenniser l’activité. Après une étude de faisabilité, le 6 juin 2017, le Conseil de Communauté du SICOVAL a acté par délibération la modification des statuts prévoyant la création du Service Commun de Restauration à compter du 1er septembre 2017.